Mascotte CFU


Bienvenue visiteur

 Membres du CFU

 Ressources en ligne

 Publications à usage français

 Questions / Réponses

Identifiant :

Mot de passe :

 

 

Question

liens pour dépouillement

Bonjour, Nous sommes une bibliothèque en phase de dépouillement de nos articles de périodiques,nous souhaitons savoir les liens à utiliser pour lier une notice de périodique à son fascicule et à l'article appartenant à un fascicule d'une part et d'autre part lier une notice d'article à son numéro à laquelle elle appartient et à la revue hôte . Cordialement

--
Manal

Réponse

Bonjour,
veuillez nous excuser pour le délai de réponse à cett question.
conformément aux Guidelines unimarc ( http://archive.ifla.org/VI/3/p1996-1/guid1.htm ), les étiquettes de lien à utiliser sont :
- dans la notice d'un article (partie composante, label position 7 code "a") vers le fascicule (notice de monographie, label position 7 code "m") : 463
- dans la notice d'un article (partie composante) vers le périodique (notice de ressource continue, label position 7 code "s") : 461 , lorsqu'il n'y a pas de notice de fascicule ou, éventuellement, en plus du lien au fascicule, mais dans ce cas il peut se faire que l'identification soit redondante (cf. exemple dans la réponse du CFU à une question posée le 8 septembre 2010 http://cfu.enssib.fr/index.php?repondre_question=133)
- dans l'autre sens (du fascicule vers la partie composante), le lien prévu est 464, mais en théorie il ne doit pas être utilisé depuis une notice de périodique vers une partie composante, et en pratique c'est très rare aussi : en effet, très vite la notice d'un périodique devient ingérable si on y fait un lien vers chaque fascicule voire chaque article de chaque fascicule...
Il est plus pratique de faire porter un index titre sur le contenu des zones 461 et 463, pour retrouver les fascicules ou les articles à partir du titre du périodique.
Cette structure du format UNIMARC ne permet peut-être pas de gérer en pratique toutes les fonctionnalités utiles à un dépouillement de périodique. Au niveau français, cette question fait actuellement l'objet d'un débat dans un groupe de travail "pour la standardisation des données des périodiques", qui est animé par un membre du CFU.
Cordialement

--
Agnès Manneheut